#jazz #contestataire 

26.

avril - 20h30

Explicit Liber

DJ

ZK

Line up : 

Benoît Keller :

contrebasse, viole de gambe, bouzouki, effets

Aymeric Descharrières  : saxophone soprano, ewi, voix, effets

Denis Desbrières :

batterie, effets

© Roger Keller

Explicit liber se veut avant tout un livre ouvert, un voyage poétique et historique empreint de liberté où le souffle du jazz, du rock et de la musique baroque se mêle au tumulte des mouvements contestataires et sociaux des années 60 à nos jours.

Sous les pavés, les plages… Sous les battements d’une contrebasse, la voix prophétique de Jean-Paul Sartre. Sous les entrelacs d’une viole de gambe et d’un saxophone soprano, les protestations, la houle des manifestants.

Mai 68 fait sons.

+1ère partie :

Étudiants du département

jazz du CRR Dijon

Jeudi 26 avril

Explicit Liber

La Vapeur club

Ouverture des portes à 20h

17 € /12€ /5,50 € / 3 € 

Avec le soutien du Centre régional du Jazz en Bourgogne Franche-Comté

Dans la presse : 

Et si tout recommençait. En musique..

 

Sous les pavés, les plages…Sous les battements d’une contrebasse, la voix prophétique de Jean-Paul Sartre. Sous les entrelacs d’une viole de gambe et d’un saxophone soprano, les protestations, la houle des manifestants. Mai 68 fait sons.

Cinquante ans après cette parenthèse utopique, est-il encore interdit d’interdire ?

Le vieux monde est-il derrière nous ?

Mai 68 a-t-il été un précipité de l’Histoire ? Ou un charivari sans lendemain ?

A ceux qui doutent encore de cette rupture, à ceux qui n’ont pas digéré ce changement de paradigme, le trio formé par Benoit Keller, Denis Desbrières, Aymeric Descharrières fait œuvre de création. Comme on le proclamait alors sur les campus, l’action ne doit pas être une réaction, mais une création. En toute liberté. Faire la musique, pas la guerre : That Is no question. Explicit Liber.

Cette citation latine sous fond de revendications datées, syncopées, peut paraître anachronique. L’ouvrage est-il achevé ? A écouter ses pulsations, il n’est visiblement pas terminé. La « parenthèse révolutionnaire » de Mai 68 a-t-elle été refermée ?

Et si tout recommençait. En musique.

 

Vincent Charbonnier

jazz & musiques improvisées - dijon

© Media Music